KS6

 

Pour retrouver le début du polar déjanté d'un clic

En route pour la deuxième partie de "Mieux vaut phare que jamais", un des polars déjantés d' "Hip Hip Hyppolite" qui va sortir début septembre.

Voilà le deuxième extrait en guise d'aguiche!

Pour le script-tease, c'est parti, mon kiki...

 2- Le feu au phare

Les appellations contrôlées de la Corniche, pour qui veut se faire prendre dans ses rets, sont aussi gouleyantes qu’un Mareuil rosé de la région. On a presqu’envie de les déguster cul-sec tant elles titillent nos papilles : les cinq Pineaux, le Chaos, la Goutaille, la Grande Anse et, bien sûr, ce Trou du Diable à qui les élus ont même dressé un belvédère comme pour mieux vous faire succomber à sa tentaSion.

Au gré de la course en bord de mer, la corniche vous entraîne jusqu’à la Pelle à Porteau. Et pendant que la mer roule les galets, il vous vient soudain l’envie, au risque de vous ramasser un râteau, de rouler une pelle à une sirène.

C’est quand même plus agréable pour un jogger en goguette de rouler une pelle à une sirène que de rouler une pelle à Porteau !

KS1   Il n’est quand même nul besoin d’attacher au mât notre Ulysse en jogging quand il franchit en petite foulée les autres lieux toponymiques balisant sa course. A peine s’est-il écrié « la Baillette, nous voilà ! », il est déjà temps pour lui de franchir la Parée basse, l’Anse du Fort puis la Pointe de Grosse Terre avant d’aller faire demi-tour au Rocher de Pill’Ours, face au Pub Saint-Hilaire.

N’en jetez-plus la corniche est pleine !

L'appel des sirènes

Hélas, malgré des appellations aussi aguichantes lors d’une odyssée en ces lieux enchanteurs, il y a beau temps que des sirènes ont été vues ou entendues sur la corniche.

Et pourtant, elles apparurent d’un seul coup à Alain Proviste, jogger matinal bercé par l’euphorie du lieu et par les endorphines secrétées par son effort physique.

Il court, il rêve, il hallucine !

Et voilà t’y pas que tout d’un coup les sirènes s’annoncent et que sa sortie va se terminer en queue de poisson. Violemment, elles caressent tout d’abord un de ses sens, mais bizarrement ce n’est pas la vue : c’est l’ouïe.

Oui, j’ai bien dit l’ouïe, pas Louis.

Au sortir du sentier piétonnier de la villa Grosse terre, elles se mettent à hurler en cette fin de nuit pourtant calme et sereine.

Une vraie hallucinaSion !

Au lever du jour, le coureur se retrouve assailli par les sirènes des pompiers avant qu’il ne soit soudain pris, tel un vulgaire lapin de garenne, dans les lumières orange. Ebloui par les gyrophares. Il n’a plus besoin de sa lampe frontale, tant le Feu de Grosse terre baigne dans les lumières rougissantes et tournoyantes des camions de pompiers et de gendarmes. KS2

Oh les belles rouges !

Oh les belles bleues !

On se serait cru au feu d’artifice de Sion traditionnellement tiré en fin de saison estivale sur la grande plage.

Comme un dératé

En ce petit matin blême, il devait y avoir un problème. Un gros problème !

Alors le jogger allongea la foulée. Pourtant il n’y avait pas le feu au lac.

Il y avait le feu au phare…

Avec le jour qui commençait à poindre, la lanterne magique du feu de Grosse Terre jouait les dernières notes de sa sarabande lumineuse, accompagnée par des gyrophares qui, au pied de cette balise de la corniche, faisait paraitre ridiculement minuscule la lampe frontale du jogger.

Et en contrebas, des pompiers commençaient à descendre en rappel vers une autre lumière, celle d’un vélo devenu fou avec sa roue arrière qui continuait à tourner. On aurait pu croire qu’un forçat de la route, avec ou sans EPO, avec ou sans assistance électrique, pédalait comme un dératé pour éclairer la scène.

 

Texte du blogueur

Dessins de kayo

(Troisième épisode à suivre sur le blog dans quelques jours)

Ce petit meurtre illustré est A RETROUVER bientôt à côté d'autres enquêtes déjantées de l'inspecteur Hyppolite DURIEUX  aux éditions écrituriales sous le titre "Hip, hip, Hyppolite"

 

 EN BONUS POUT LES ACCROS:

le blogueur vous propose le script-tease de "Un midi plie d'anthologie", autre polar déjanté d'Hip, hip, Hyppolite.

Aux Highland Games de Bressuire, le tronc de 68 kilos qu'il faut retourner a écrasé un athlète....

Hyppolite DURIEUX enquête..

 Il suffit d'un clic: http://highlandgames.canalblog.com/archives/2019/08/05/37521399.html

4K2

A tout de suite sur le blog des Highland games!