black friday 1

On vit d'une drôle d'époque.

On parle une drôle de langue...

Avant-hier, on avait le vendredi saint sans viande, puis on a eu le vendredi noir avec réductions massives.

Hier, on pouvait faire ses soldes le Black Friday : c'était sur un seul jour, c'était le vendredi noir

Et vous savez quoi?

Aujourd'hui, le vendredi noir dure toute la semaine avec son lot de low costs et de discounts, pardon de bas coûts et de réductions.

Qui dit mieux?

Après la semaine des quatre jeudis, place à la semaine des sept vendredis.

Mieux que la quinzaine du blanc d'antan,le Black Friday offre la semaine du noir avec sept vendredis où l'on peut nager dans le bonheur, atteint par la fièvre acheteuse...

La pub du site Cdiscount pour le Black Friday.

C'est Robinson Crusoé qui aurait été content..

Quel pied pour lui d'avoir son Vendredi toute la semaine....

Plus besoin d'égrainer le samedi le dimanche le lundi le mardi le mercredi le jeudi de peur de ne pas sauter son cher Vendredi!

Après la fièvre du noir, la fièvre du drive à pied

Et ce n'est pas fini dans le monde du commerce, pardon du shopping: Leclerc vient de créer des drives piétonnier ou drives piéton c'est selon.

drive leclec bisQuand on sait que les drives permettent quasiment de rentrer en voiture dans les cimetières, les cinémas, les boulangeries et bien sûr les sacrosaints MacDO, on vient de créer des drives pour le piétons.

On veut que ça roule pour eux aussi.

shopping 1Ce n'est pas illogique quand on connait la définition d'un piéton: c'est un automobiliste qui a trouvé une place de stationnement.

Que dis-je une place de parking?

Roule, ma poule!

On revient simplement à l'idée de faire ses courses à pied à la boutique du coin en ayant pris soin de commander par Internet sur le site dédié et généralement pendant ses heures de boulot!

C'est tout bénef! Roule ma poule!

Pas de bouchons! Pas d'angoisse dans les rayons! Pas de vendeur en permanence sur le rable (dessin de Pierre FOUILLET) ! Pas d'attente à la caisse!

On ne se fait plus rouler. On marche....sur la tête

Et v'la t'y pas que je viens de découvrir qu'une sociologue Eva Illouz entrait en guerre contre cette tyrannie du bonheur qui va se nicher partout surtout pour vous faire consommer.

Vous savez comment elle a appelé son livre : la happycratie.

black friday 2Tout fout le camp, même la langue du bonheur.

Avec un tel vocabulaire alliant le tout et le n'importe quoi, comment voulez-vous que sous que je sois dans l'air du temps?

Happycrate ou happycondriaque?

Sous le pretexte que je n'achète pas lors des 7 jours du Black Friday et que j'attends sans impatience le premier drive cycliste, voire trottinettier, il n'est pas étonnant que je passe pour un asocial ou -pire encore - pour un happycondriaque!

Pour que cela me coûte moins cher, j'attendrai la "Happy Hour"

Pour prendre deux tournées pour le prix d'une...

Et peut-être même trois ou quatre si c'est la happy Hour d'un lundi ou samedi du Black Friday!

shopping 2

Et aujourd'hui avec cette fièvre acheteuse, je n'ai plus un kopeck...

 Alors à leur santé pour toutes les tournées à l'oeil !

Je le mérite bien parce quavec leur Black Friday et leurs Yellow vests (que-dis-je Vendredi noir et gilet jaune!), ils m'en ont vaiment fait voir.

Voir de toutes les couleurs....

 

Alain CADU

 Dessins Pierre FOUILLET