AmoursT1"Amours, délices et… larmes" de Donatien Moisdon,  sorti en deux volumes chez écrituriales est maintenant disponible en un seul volume sur Amazon Kindle Books.

C'est signe que le bouquin, comme le chocolat, se déguste désormais en tablette.

Cela nous valait bien une petite gourmandise écrituriale de l'auteur, toujours à l'aise dans la rubrique de l'interview:

"Donatien, dis moi donc"

- Alors, Donatien, faut-il lire sur papier comme on le fait depuis des siècles, ou lire sur un écran ?

- Depuis quelques années, on entend un peu moins de vociférations anti-écran. J’en suis ravi. Il est vrai que lire tout un roman sur un écran d’ordinateur peut être fatiguant. La position du corps également. Difficile de lire au lit, par exemple, et si l’on préfère un fauteuil, les meilleurs portables sont plutôt gênants quand ils restent trop longtemps sur les genoux.

me160304D’où l’arrivée des tablettes : légères et de dimensions réduites, elles peuvent nous accompagner partout. J’ai une nette préférence pour la tablette Kindle qui, en fait, n’est pas une tablette, mais une liseuse. Caractères noirs sur fond gris, le confort de lecture est le même que sur du papier.

L’opposition entre papier et tablettes me rappelle l’antagonisme entre télévision et cinéma. Je suis, hélas, assez âgé pour m’en souvenir. « La télévision va tuer le cinéma » entendait-on souvent dire. Certes, bien des cinémas de quartiers ou de petites villes ont disparu, mais le cinéma n’est pas mort. Il a retrouvé une deuxième jeunesse dans les théâtres multisalles, le son à 180° et les systèmes 3D. La tablette ne tuera pas le livre : ils continueront tous les deux sur leur lancée. Ils feront bon ménage.

Lecteurs enthousiastes, lecteurs horrifiés

Après ce "Dionatien, dis moi donc", restait à avoir l'avis de son fan-club, que ce soit en lecture papier ou en lecture électronique

Même si j'ai avalé avec gourmandise le dernier bébé de Donatien chez écritriales "Quadrille", je n'ai pas encore eu le privilège de lire "Amours, délices et...larmes".

Ni sur Kindle ni sur papier!

Alors, je  laisse volontiers la parole aux lecteurs enthousiastes qui ont eu la délicatesse et l'élégance de signer leur commentaire.

Mais il convient d'ouvrir le bal avec les anonymes contrariés qui ont, cela va de soi, oublié de signer

Alors place à la rubrique des lecteurs de Donatien!

AmoursTIIAmi lecteur, dis Moisdon ce que tu en penses...

"Comment avez-vous pu écrire de telles horreurs?"

"Vulgaire et grossier de bout en bout"

"Ce roman m’a mis tellement mal à l’aise que j’ai abandonné à la page 56"

Mais toutes les critiques ne sont pas de la même veine.

Délicatesse

"Que d’idées reçues et de classements injustifié ! Le recueil de nouvelles de Donatien Moisdon a été un peu vite qualifié d’érotique par certains.

Rien à voir avec l’érotisme pointu et impudique que l’on trouve chez tant d’auteurs, même reconnus. Chez Moisdon, c’est la délicatesse qui l’emporte. Ce qu’il nous livre, ce sont des émotions.

Que l’on soit homme, femme, jeune ou vieux, aucune de ces nouvelles ne laisse indifférent".

Philippe Gilbert

Un "Je" féminin

"En publiant ce recueil de nouvelles, Donatien  Moisdon n’oublie pas le caractère “destinal “du genre ;  le personnage est pris à une croisée des chemins, à un moment exceptionnel de sa vie.

ecriture3C’est ce qui rend cette lecture particulièrement attachante, en plus de la diversité des tons et des domaines abordés, l’autobiographie fausse ou réelle -  le JE est parfois  féminin - le roman noir, l’anticipation, le roman psychologique, sans oublier le roman érotique".

Thérèse Ory

Amour vache

"J'ai lu la première nouvelle d'une traite, une bien belle écriture au service de l'amour vache, vous avez beaucoup de talent, (pourtant je suis difficile) alors du coup, je place ce recueil dans ma bibliothèque pour le terminer plus tard !

D'autres nouvelles, un roman à publier ou à lire ailleurs ? 

Paul Accattone

Implacable destin

"Un voyage dans la complexité de la gente humaine tiraillée entre force et faiblesse, désir et refoulement, sagesse et folie.

ecriture1Sans compter sur la vie qui inexorablement s’écoule avec, parfois ses clins d’œil heureux, mais parfois aussi l’irruption de l’implacable destin.

Rappel que la vie n’est que dualité en somme !

Anika Regnaud

Les critiques: le bon vin et la piquette

- Donatien, vos réactions après la lecture des critiques ?

- La chair est faible ; l’esprit encore plus. Les compliments, Alain, c’est comme le bon vin : ça fait plaisir par où ça passe.

J’ai eu très peu de commentaires négatifs. Si certains lecteurs font l’effort d’écrire pour partager leur satisfaction, leur plaisir et parfois même leur enthousiasme, d’autres, qui n’ont pas apprécié, ne veulent pas non plus perdre leur temps à rédiger des commentaires négatifs.

Malgré leur côté négatif, je préfère encore ces commentaires à des réactions d’ennui ou, pire que tout, à l’indifférence.

amazon kindleUn peu de promo

"Voilà plusieurs années que je publie sur Amazon Kindle Books. Et puisqu’on n’est jamais si bien servi que par soi-même, voici la liste des ouvrages disponibles.

Le prix est exactement la moitié du prix sur papier.

En anglais School of Serpents, School of Poisons, School of Contempt (également disponible en version papier), Him and Herself, Dragon’s Warren, The Pilgrim Soul

Je ne saurais trop encourager les Anglophones et anglophiles à les télécharger.

Puis, récemment, en français : Amours, délices et... larmes

Bonne lecture !

Donatien Moisdon en clics

http://123siteweb.fr/donatien