porte soir de fêteSoir de fête


J'ai peint ma modeste porte pour que vous la trouviez jolie,

n'hésitez pas, poussez-la, déposez vos peines

et vos douleurs, partageons la joie, et égayez nos coeurs,

la joie d'un moment casse le silence d'une solitude

qui pèse et d'un chagrin qui blesse,

partageons la joie, et que les éclats de nos rires

percent le silence de la nuit, dehors,

la lune nous envoie sa lueur qui se mêle

aux flammes de nos bougies,

les flammes vacillent, nos pensées s'arrêtent

pour laisser la joie nous prendre et ajouter de la vie à notre vie.

Radhia Maâcha Gabteni.