Logo sans nomVoilà une chanson de ciirconstance sur l'air du "Pauvre Martin, pauvre misère" de Georges Bressens.

L'adaptation est signée Michel Moinier qui nous donne pour consigne de la chanter à Georges déployées.

Alors c'est parti 1 2 3 4


Avec une incurie sans borne
Avec, à la lèvre, un doux chant,
Avec, à la lèvre, un doux chant,
Avec, une ironie énorme,
Ils nous prenaient pour des manants !


Pauvre culture, pauvre misère,
Chante le ver, il est dedans!


Pour satisfaire la curie,
Pour paraître bien conciliants,
Pour paraître bien conciliants,
Ils ont privilégié l’ostie
Fermé théâtres, restaurants.


Pauvre culture, pauvre misère,
Chante le ver, il est dedans!


Sans laisser voir, sur leur visage,

Ni l'air jaloux ni l'air méchant,
Ni l'air jaloux ni l'air méchant,
Il ont pris prétexte de l’âge,
Pour nous tenir plus fermement


Pauvre culture, pauvre misère,
Chante le ver, il est dedans!
Et quand la mort nous fera signe
De chanter notre dernier chant,
De chanter notre dernier chant,
Ils diront qu’ils furent bien dignes
D’avoir la croix comme les grands.


Pauvre culture, pauvre misère,
Chante le ver, il est dedans!


Michel Moinier