ecriture3Vous aimez les nouvelles d'Alain Berthomet.

En voilà une autre que le blog est heureux de poster.

A vous de la déguster face à votre écran!

Et vous savez quoi? Il n'est même pas nécessaire de tourner les pages.

Il suffit de dérouler le texte sur votre écran pour avoir le coup de coeur (dessin Pierre Fouillet)

Alain

 

Le Boy

Mon nom c’est Gaston, enfin né Hascouët.

Je me suis rendu à la foire annuelle de Ploudazénaviec sur Belon. Il y avait un bonimenteur qui vendait toutes sortes d’appareils d’occase.

Le voilà qui crie : « 6o % sur ce lave-linge qui marche moins bien que le vôtre ! »  Les gens se précipitent… moi je lui dis : « j’en veux pas de ta machine, je lave au lavoir »  enfin je lavais car maintenant tout ce qui est à ras de terre, qui oblige à se pencher est fait par un Boy !

   Enfin au début j’avais un Boy, je me suis fait traiter de néo-colonialiste, raciste, bourreau d’enfants et pédophile !

Pourtant mon Boy, s’il n’avait pas cassé trois pattes à un canard, n’avait pas les deux pieds dans le même sabot. Je le nourrissais deux fois par jour de pates ou de riz et il dormait tranquille sous l’escalier.


Bref je l’ai rendu à son pays où il crève de faim  et de chaud.

Ensuite, j’ai pris une Girl, une Sophie-Adèle, ma femme m’a dit :
-    Méfies-toi !
-    Méfies-toi de quoi ? elle a 18 ans, bien formée et elle a compris le boulot !
-    Oui mais c’est une femme et une beauté.
-    Et alors à mon âge… tu crois ?
-    J’en suis sure vieux cochon !

   J’ai rendu la Girl à l’agence qui plaçait des migrants chez les particuliers.
   Heureusement, le progrès est là, j’ai maintenant un robot tout programmé pour l’aide à la personne ! On peut de plus déduire de ses impôts 50% du coût !
Il se nomme Arthur, il dit : bonjour, bonsoir, merci, il n’est pas prétentieux. Il me suit, il ne peut pas me précéder.
Dès qu’il voit une chose à terre il la ramasse et la met dans un sac qu’il a autour du cou


Parfois il délire : La semaine dernière, il a ramassé deux poules de la basse-cour et les a fourrées au fond de son sac en mettant pardessus tout un tas de cailloux qu’il jetait violemment au fond du sac. Pendant ce temps je taillais un rosier, j’ai eu un doute et j’ai vidé son sac… j’ai cuit, désespéré, deux poules au pot ! Il m’a vu mettre un sac poubelle dans mon container pour les éboueurs, le voilà qu’il ramasse les pavés des bordures, les jette dans le container, le fonds du container éclate, lui, Arthur, il crie hourra !


J’ai beau lui expliquer la vie, sa compréhension est limitée, alors parfois, j’en peux plus, j’enlève ses piles et je mets Arthur dans la cave.
Je regrette mon boy.

   Du coup je me suis mis à picoler, je préfère le vin d’ici à l’au-delà, ma femme m’a dit tu files un mauvais coton, je lui ai dit je m’en tape le coquillard, ça a dégénéré, puis on a fait la paix.

  mini-robot-mignon-126907129 Je regrette mon boy, il allait en douce m’acheter des cigarettes et du lambig, il me parlait de son pays le Bénin, il me disait que le clodo au coin de notre rue était plus riche que n’importe lequel Béninois…Misère !

   Je regrette ma Girl, elle était gentille et quand d’un geste très féminin elle se penchait, sa courte jupe laissait apparaître un délicieux popotin galbé et doré à souhait.

   Enfin c’était un fantasme de penser à cette Girl de manière érotico/rapproché car la femme de ma vie m’aurait étripé et aurait remis la Girl à qui de droit.
 

L’ennui avec Arthur c’est la façon dont il me répond. Je lui dis avance il me répond merci ! Si je lui dis : assieds-toi, il me répond à tes souhaits ! Il est d’une politesse ! Je devrais me servir de  la télécommande pour lui insuffler ce qu’il doit faire, mais tout cela m’agace!                                   

Si je vais aux toilettes, il veut entrer avec moi dans les WC, je lui dis non tu n’as rien à évacuer, aucun déchet ! Il me répond :

Honni soit qui mal y pense !


   Il faut que je revoie le programme pour qu’Arthur me réponde correctement, sinon, je vais reprendre un Boy ou….une Girl !

   Et c’est bien....

Alain Berthomet, écrituriales