Alain Charbonneau, l'un de nos nouveaux écriturialistes, aime les prénoms en guise de titres pour ses écrits.

Après "Prudence", il vient de mettre en couverture "Alexandra, dite Alex"

Alexandra couvAprès le problème de l'agriculteur face à un troupeau frappé par la maladie (Prudence), il s'attaque à un sujet encore tabou dans les campagnes: les réaction de la famille et de la population locale face à l'homosexualité féminine (Alexandra).

Et il n'hésite pas à tenir le stylo de"l'héroïne" en se mettant dans la peau d'une ado puis d'une jeune femme avec un récit à la première personne.

Un  échange très enrichissant entre l'auteur d'Hyppolite et celui d'Alexandra. Ils s'étaient déjà retrouvés pour un autre échange: celui de leurs livres (photo)

Entretien avec l'auteur

20190825_105802 bisBlogueur: Comment passe t'on dans la même année, Alain CHARBONNEAU, d'un récit rural (Prudence) à un problème sociétal (Alexandra)?

Alain CHARBONNEAU: "Alexandra dite Alex" dormait dans un tiroir depuis 8 ans. En 2009, le ministère de la santé et Canal + avaient organisé un concours de scénario afin de lutter contre l'homophobie et le suicide des jeunes. Une copine de l'une de mes filles, lesbienne, s'était jurée de ne jamais l'avouer à ses parents, ils auraient trop honte d'elle et seraient la risée des gens de sa commune. Tels étaient ses mots.

Blog: Pas facile, je suppose, de se mettre dans la peau d'une jeune fille de la campagne vendéenne?

A.Ch.:Alors qu'elle était super sympa lorsqu'elle venait à la maison, elle menait une vie de dingue par ailleurs. J'avais été très touché par cette jeune fille en imaginant que l'un de mes propres enfants puisse vivre dans une telle souffrance.

Blog: Paysan et scénariste, c'est possible?

A.Ch.:La preuve! J'ai écrit mon petit court -métrage et moi, le paysan sorti de nulle part fut déclaré gagnant devant un jury de professionnel, de réalisateurs. La très grosse surprise, tellement grosse que je n'ai jamais rien dit à personne. Le court métrage fut renommé "Pauline", réalisé par Céline Sciamma et est toujours visible sur internet.

Retrouvez-le d'un clic dans cette version sous-titrée en anglais!.

Blog: Et c'est du court métrage signé Daphné Charbonneau qu'est sorti le roman signé Alain Charbonneau?

20191128_12075marque page alexA.Ch.:Tellement content de cette victoire,  j'ai inventé  tout un passé de mon héroïne, en observant les jeunes.

Blog: Comment dénonce t'on avec autant de justesse l'opprobre familiale et villageoise? Il faut du vécu et même, sans doute, un peu de haine envers certains de ses prochains.

A.Ch.:Pour l'écrire, je me suis servi des comportements qui m'agacent dans le voisinage, j'avais probablement des comptes à régler.

Blog: La Vendée réputée catholique et traditionnelle a t'elle une responsabilité dans cette affaire ? Est-ce plus compliqué quand on est vendéenne et lesbienne?

A.Ch.:Entre le pauvre type qui avec deux verres dans le nez, tripote les jeunes  femmes  et que personne ne lui dit rien, de la lâcheté des bons cathos, face à une grosse injustice,  incapable de  dénoncer la pire des ordures, eux qui  pourtant  vous font de belles morales, j'avais de la matière!

Blog:  La décroissance puis la chute d'Alexandra auraient-elles pu être évitées si l'environnement avait été plus gay-friendly?

A.Ch.: Avec un peu de courage, évidemment que la décroissance puis la chute d'Alexandra auraient pu être évitées.

Blog: Voulez-vous faire passer un message de tolérance ou de critique vis-à-vis d'une société accrochée à ses valeurs?

A.Ch: Issu d'un  milieu modeste, quand je vois un gamin, c'est toute ma belle  enfance qui me revient en tête. Car malgré les difficultés, mes parents  avaient à cœur de bien nous choyer. Et quand je vois les gamins de banlieue ou de campagne profonde, c'est très dur pour eux. Quel avenir pour certains? Comment faire pour sortir de ce 'trou' ou de cette barre d'immeuble?  Alex renvoie donc un message d'amour.

Blog: Dans un village, en fait, on fait du rugby ou du foot, on va à la messe et on boit des bons coups. Il n'y a donc pas de place  pour un choix de vie homosexuelle?

A.Ch:.Ce n'est pas qu'une histoire de France  profonde, mais une histoire de lâchetés et de manque de respect, une histoire de tous les jours, de la vraie vie quoi!

Blog: Votre but est-il de ringardiser les excès, les clichés et les jusqu'auboutismes de cette France là que pourtant vous connaissez bien et que vous aimez?

A.Ch.:Homophobie ou harcèlement  des jeunes dans les cours d'école ou sur le net  sont cousins germains. Il sont absolument inadmissibles. Si à chaque fois, il y avait un adulte pour 'remoucher' la personne vulgaire, cela changerait les choses!

couv AlexandraBlog: - Alexandra étudie pour être clown comme le montre la superbe couverture de Kayo. Est-ce que son nez rouge est un masque qui cache son conflit intérieur?

A.Ch.:Nous vivons tous avec un masque, plus ou moins visible. Celui d'Alex est peut-être le plus théâtral de tous.

Blog: Il y a donc dans "Alexandra, dite Alex" des raisons d'espérer..

A.Ch:Oui, absolument! Je veux aussi rendre hommage aux personnes qui s'affairent dans les associations, quelle que soit la taille, petite ou grande. Ce coup de main peut parfois s'avérer comme un  petit miracle de la vie.

Autant dire qu'après cet entretien, votre blogueur vous encourage à lire ce court roman qu'il a adoré.

Alain CADU

Pour le commander: www.ecrituriales.com

Prix 14 euros