me160304

Pour contrebalancer les propos déjantés du blogueur sur les féminins des noms de métier par exemple, il fallait mettre un peu de fond dans les chroniques.

C'est chose faite désormais avec le plus sage de nos contributeurs, Donatien MOISDON.

Et vous savez quoi? Il propose de philosopher sur le sentiment de d'erreur, de péché et de culpabilité

Alors Donatien bas ta coulpe et dis nous-dons!

Alors Donatien, dis Moisdon... mais fais gaffe!

"Oui, Alain....Une gaffe ou une erreur sont des choses qu’il faut ressentir avec autant de douleur que d’aucuns ressentent le péché. La même situation se rencontre rarement deux fois.

Pastille de menthe

C’est en cela que la notion de péché pèche, car un péché ressemble à une pastille de menthe tirée à des millions d’exemplaires, et toutes semblables.

L’erreur, au contraire, c’est quelque chose qui vous a pris de vitesse ; c’est un virage négocié trop rapidement, la distraction d’une demi-seconde que le torero ou le duelliste paie d’une plaie béante. Le péché, lui, reste une décision libre et lente. Il est masochiste, car il va à l’encontre des convictions de celui qui le commet, et sadique s’il va à l’encontre du bien-être des autres.

On pourrait difficilement appeler erreur le fait de condamner une jeune fille à l’ignoble torture du bûcher, le seul tort de la victime ayant consisté à être belle et indépendante, ou encore simplette et bizarre. Cela suffisait, il y a moins de trois siècles, pour en faire une sorcière. On invoquait cette excuse pour “donner un beau spectacle à la population”. Si l’évêque de Lodène n’a peut-être pas prononcé exactement cette phrase, il est (avec des centaines d’autres) passé sans état d’âme à la pratique.

Collection d'erreurs

Logo sans nomL’erreur consiste à choisir soit l’inaction soit une action impropre face à une situation donnée. Par contraste, le péché est véritablement mortel. Il accumule sur les épaules de l’individu un poids qui peut le tuer, poids que les simagrées de la repentance peuvent temporairement soulager, mais qui reste collé à son auteur. Le péché, est horrible, répétitif et stérile. L’erreur, au contraire est un outil efficace dans l’élaboration de notre personnalité, outil douloureux également.

Qui ne possède dans ses archives personnelles une impressionnante collection d’erreurs ? Les contempler peut nous rendre plus souple envers les erreurs des autres."

Avant de vous inviter à visiter son site : http://123siteweb.fr/donatien, on ne peut que remercier Donatien en jouant pour conclure avec la facilité des pages roses du Larousse.

D'accord avec toi, Donatien : "Errare humanum est!"

Tu ne m'en voudras pas d'ajouter "Perseverare diabolicum"

POUR RETROUVER Donatien sur le blog