MISE A JOUR

En pleine campagne "balancetonporc", iI paraissait beaucoup plus facile à Vlad TULACEK (photo Patrick Ballargeau), champion d'Europe aux Highland Games de Bressuire, de retourner un tronc qu'à l'ancien ministre tripoteur de pieds Georges TRON de retourner un jury d'assises.

PB_HLG2017_Bressuire 01Et pourtant il l'a fait: alors que le ministère public demandait six ans de prison, notre homme TRON vient d'être acquitté.

Il faut croire que ses avocats ont réussi à convaincre les jurés que ses papouilles pédestres étaient exclusivement de la "réflexologie plantaire"(sic).

000 tronAu moment au le hashtag "balancetonporc" continue à déferler sur le net, il a incontestablement dégusté dans les media avec le nouveau signe-dièse (parlons français!) "balancetontron".

Nous aux Highland Games, on connaît bien ce hashtag, mais on n'oublie pas d'y ajouter un "c".

Casse pied

Il n'avait qu'à pas s'y prendre comme un pied, Tron. Il n'avait qu'à avoir un peu plus de tronche, le Tron!

Au mieux, le politicien déchu pourra venir aux Highland comme accessoire, maintenant qu'il ne fera pas de prison à moins d'appel..

On pourra toujours demander aux sonneurs de cornemuse de remplacer la version de Boby Lapointe "Ta Kathie t'a quitté"  par "Mon gars Tron acquitté"

Et on pourra demander à nos heavies de le faire pivoter sur lui même au bout de leur caber (montage). C'est sûr, il en sera tout retourné.

Mais après, il ne nous cassera plus les pieds.

Ni ceux de ses supposées victimes manipulées au nom de sa passion pour la "réflexologie plantaire".Chez les politiciens, le terme est presqu'aussi beau que "phobie administrative" quand un ministre ou un secrétaire d'état n'a pas envie de payer ses impôts.

Quand le Tron pète...

Aujourd'hui chacun se méfie de l'ancien ministre Georges TRON car on sait tous que quand il voit un pied féminin, qu'il appartienne ou pas à son personnel communal, le TRON a tendance à s'enraciner sans jamais perdre pied.

Et, désormais, quand il voit un Tron, le pied, lui, prend ses jambes à son cou.

HIGHLAND_GAMES_R_VERGER_056(1)Mais alors, se met-il à brâmer quand il prend un pied de biche?

Et fait-il cocorico quand il choisit un pied-de-poule?

Je ne vais pas le claironner, mais, en tant que speaker des Highland Games, j'ai peur que le tronc pète... et je suis sûr que la cornemuse n'apprécierait guère!

Et le cornemusier, non plus !

Tronc d'arbre et homme Tron

Avec ma fonction de speaker au plus près des lanceurs et des sonneurs, il faut que je vous fasse un aveu: j'ai parfois eu envie de carresser des troncs et des baguettes de tambour en rêvant de prendre mon pied mais, jamais ô grand jamais, je n'ai jamais eu des envies de reflexologie plantaire en voyant les pieds des lanceurs.

lls sont pourtant moins carrés que les pieds de certains footballeurs et, face au Tron, je suis bien trop polTron.

J'ai bien trop peur de me faire tripoter par cet amoureux du pied, par ce piedophile patenté! (photo Régis VERGER)

Tron(c)binoscope

Le Tron du ministère, il a été balancé sans ménagement et envoyé aux assises alors que notre tronc est toujours lancé avec tous les égards dû à son prestige.

Le Tron il a été chamboulé quand il a entendu ses accusatrices alors que notre tronc à nous il en est simplement tout retourné.

Et, en prime, il en profite même pour donner l'heure...

Pour les meilleurs, il est souvent midi pile lors du lancer parfait.

Quand Tron prend son pied, notre lanceur prend son tronc et nul ne sait si le tronc prend autant son pied que notre Seb WENTA en plein effort (photo Thierry TURC).

1706-10173_Highland-Games Et tronc et tronc petit patapon!

Le Tronc aime que ses lanceurs l'enlacent sans se lasser alors que le Tron adore que les pieds sans lacets qu'il enlace se délassent.

Et tron et tron petit papa Tron!

Comme Homère racontait des histoires de Troie, je raconte mes histoires des Tron(c)s et qu'importe si les défenseurs de Tron trouvent que c'est de la m.....

Etron, étron, petit patapon!

Je ne suis que le troubadour d'aujourd'hui et non le Homère d'alors....

HIGHLAND_GAMES_R_VERGER_154Ebriété textuelle

J'espère qu'en servant cette histoire de Tron(c) sur un plateau (photo Régis VERGER), je me suis mis les lanceurs de troncs dans la poche.

Ce qui ne sera sans doute pas le cas avec Georges Tron.

Saint Patrick 2Pourvu qu'il ne me prenne pas, vu mon ébriété textuelle, pour un ivrogne!

Pourvu qu'il ne me prenne pas, que ce soit à la Saint Patrick  (photo Pascale LeFEVRE) ou à tout autre moment festif, pour un alcoolo!

Je veux bien passer pour un ivrogne...

... Mais pas pour un PocheTron!

 

Alain CADU