Pourquoi lire "Orphelin du Futur" de Donatien MOISDON, écriturialiste prolifique ?

Etre ou ne pas être un lecteur de son ouvrage, telle est la question qui appelle plusieurs réponses.

Bien sûr, ce sont l'auteur et les lecteurs qui y répondent le mieux!

Donatien commence par citer Paul Valéry qui disait que l'écrivain "avance dans la vie à reculons".

Place aux lecteurs

L'auteur fait de son mieux,c'est certain, mais il n'a pas la moindre idée de ce que penseront ceux qui le lisent ou l'ont lu.

Alors quoi de mieux que de demander l'avis des lecteurs?

Pourquoi ne pas faire comme les restaurants, les airBandB et autres taxis Uber qui demandent désormais d'évaluer leurs prestations?

Alors,  après l'avis de l'auteur, place aux commentaires des lecteurs:

"Roman étrange et dépaysant, mais qui accroche. Sous les apparences d’un jeu entre cauchemars, hypnose et vie réelle, ce texte possède un réel enjeu à la fois pour son auteur et pour ceux qui le lisent. Orphelin du Futur est un roman onirique dans lequel on se perd, comme en tout rêve… Il nous entraîne dans les méandres de la quête de soi et de ceux que l’on aime."

 Une lectrice de l'Ile de Ré.

15-07-28- Orphelin Couv 4 "Qui est-il ? D’où vient-il ? Chacun de nous n’est-il pas désireux de connaître ses origines ? Le saurons-nous un jour ? Plongez-vous vite dans ce récit captivant dans tous les sens du terme ; vous y resterez en effet captif et captivé, avide de connaître la fin de l’histoire ! Chaque dialogue est d’une grande précision même si justement tout se bouscule et se mélange dans l’esprit d’Olivier Vingtoiseaux."

Michel Salaün, journaliste.

 "On oscille entre le rêve et la réalité, entre le conscient et l’inconscient, ce qui nous pousse à vite aller jusqu’au bout pour savoir. Mais, une fois le livre refermé, sait-on vraiment qui est qui ? Un roman surprenant qui nous emmène dans une drôle de réflexion sur nous-même."

Un lecteur dePoitiers.

 "Comme d’habitude, le style est remarquable de clarté, et d’élégance. Donatien Moisdon n’a pas son pareil pour créer une ambiance, puis y faire naître un monde dans lequel il plonge le lecteur. Celui-ci devient vite acquis, conquis et fasciné. "

Michelle Breen, bibliothécaire.

 "Comme dans ses autres romans, Donatien Moisdon n’est point en panne d’idées ou d’imagination.L’histoire nous plonge dans un univers où l’on se demande s’il s’agit d’un monde réel ou virtuel. Dans les deux cas, on est frappé par la vérité des observations : le lecteur se retrouve presque physiquement au centre du récit. Orphelin du Futur est un poème d’amour. Avide de dénouement, on voudrait malgré tout que jamais ne s’achève le tourbillon de ce merveilleux voyage."

Anne Sury, une lectrice de Turin.

orphelin couv"Orphelin du Futur est un roman dans lequel on s’enfonce comme dans un labyrinthe, un dédale dans le temps… pour en arriver à se demander si l’on est en pleine fiction ou s’il s’agit d’une autobiographie romancée."

Un lecteur de Châtellerault

"J'ai terminé la lecture de votre livre "Orphelin du futur". Bravo pour l’imagination ! La construction, alternant, chapitre après chapitre, le temps passé (celui de l'enfance) et le présent (adulte) donne envie de tourner la page pour connaître la suite. Les souvenirs d'enfance de notre héros, ses rêves et ses cauchemars, se mêlent aux fantasmes de l'homme, devenu amnésique, en quête de son identité perdue, hypnotisé par une psychiatre qui ne le laisse pas indifférent. Un livre difficile à expliquer, onirique, à la recherche de soi-même.Un style affûté, une belle langue française.Bref, une histoire surprenante et anticonformiste. A découvrir pour un bon dépaysement. Merci de m'avoir fait découvrir cette histoire décalée."

 Une lectrice de Nantes

Le hic et le nunc

Moi qui viens de terminer le bouquin, je n'hésiterai pas à mettre cinq étoiles pour l'originalité de la technique narrative et les voyages balisés par l'auteur entre le hic et nunc du présent et la plongée dans deux passés: celui du jadis recomposé par bribes et celui d'un passé reconstruit sous hypnose.

Avec en conclusion une phrase à méditer d'un Olivier Vingtoiseaux renaissant: "Je ne suis pas jaloux du passé, seulement du temps qui passe..."

On sent bien la patte de notre Donatien Moisdon.

Si vous aimez, comme nous à écrituriales, son écriture, son humour et son sens de la formule, allez visiter son site et son blog.

Alain CADU

 

 http://123siteweb.fr/donatien

audeladeslivres.blogspot.com