Les RENCONTRES DU PATRIMOINE ET DE LA CREATION au Logis de Chaligny Ste Pexine ( Vendée) viennent de se dérouler les 23 et 24 septembre sur le thème "Les Fables de La Fontaine"

Il fallait bien profiter de la sortie du dernier livre d'Erik ORSENNA: "La Fontaine: une école buissonnière".

Michel RULIER, notre nouvel écriturialiste présent à ces rencontres au côtés de Brigitte BENNER-ANDRE, ne s'est pas fait prier.Il a vite envoyé son billet au blogueur, préférant communiquer vite grâce au net plutôt que rouler pépère à son train d'Orsennateur.

Michel a opté pour le" Et zou, j'écris un texte! Esope, j'écris une fable"

P1080705 (Copier)Il nous a concocté vite fait-bien fait un petit conte vendéen (fabulette en prose) en l'honneur de l'homme à fables et du logis de Chaligny

Et je peux vous dire que pour son La Fontaine, le premier jet a été le bon.

Il n'y a pas besoin de chercher le petite bête...

Alain

LE LION et LES MULOTS

En ce premier week-end automnal, particulièrement radieux, le Lion tint conseil en ce logis vendéen, écrin prestigieux restauré par maître Durante.

On remarqua de suite que notre Roi des animaux avait perdu de sa superbe; son ondulante crinière envolée, dévoilait désormais une calvitie monacale rondelette; mais "notre Sire" gardait ce sourire malicieux et coquin bien connu des gens du sérail.

P1080703 (Copier)Une cour artistique multiculturelle accompagnait notre Monarque.

Dans les bâtiments intérieurs aux poutres centenaires vous pouviez admirer:

Bien sûr les sculpteurs, calligraphes, orfèvres, maitres verriers, mais également les souffleurs de verre,doreurs à la feuille, artisan vannier, rempailleur ou autres mosaïstes et même des " ébruiteurs"! ( Prévert en serait resté coi...).

P1080697 (Copier)Après une séance médiatique à la cour parisienne LGL ( Les Grands Libertins, qui deviendra bien plus tard,La Grande Librairie) le vendredi précédent, le Roi des Auteurs reçut l'obole annuelle des manants de la contrée.

Comme à la période sombre des restrictions alimentaires, une queue béate d'admiration s'agglutina devant la tente de sa Majesté tout au long des deux jours . Nous , les "sans grades" de la cour intérieure du logis, lorgnions, avec envie, les courbettes de ce petit monde accouru. Ils ne payaient pas tous, mais tous étaient atteints de ce mal du siècle: le "Selfie"

Au milieu de tant d'artistes et de beauté nos deux écriturialistes furent, je pense, à la hauteur de l'évènement. Ils ramassèrent , une à une les miettes ( et elles furent ce jour bien nombreuses!) échappées de la table pantagruélique du Roi des Auteurs:

" On a toujours besoin de plus petits que soi pour laisser place nette et proprette"

P1080686 (Copier)Sachez, collègues besogneux et mulots de la glèbe qui vivons des reliefs de nos rois, que cette manne royale nous suffit amplement:

"Les écus ne font pas le bonheur..."

Michel RULIER

ecriture2

EN MARGE:

Envoyez au blog vos Fables de La Fontaine

Poëtes pauvres cherchent rime riche.

Adressez-moi vos fables modernes à la sauce La Fontaine et on se fera une joie de les publier.

C'est une idée toutes bêtes.

Bonne fabulation!

Alain